Aujourd’hui, j’ai décidé de donner mon avis personnel sur le nouveau 5008 qui correspond à un concurrent direct de tous les autres SUV en 7 places. Maintenant à moi de le tester et de donner mes premières impressions.  J’ai essayé le 5008 BlueHDi 130ch S & S EAT8 Active Business.

Dans un premier temps, nous devons admettre que le style est beaucoup plus moderne que le premier 5008. Ce dernier correspondait plus à un monospace ou van familiale.

Depuis que Mercedes a réaménagé la Classe A, aucune voiture n’a été changée aussi radicalement que la Peugeot 5008.

Ce que dit le fabricant : 

À part le nom, ce n’est plus rien, il s’agissait de l’ancien 5008, explique Laurent Blanchet, responsable de la planification des produits chez Peugeot. 

Le monospace a été converti en véhicule utilitaire sport (SUV), car entre-temps, une voiture neuve sur quatre en Europe appartient à ce type de véhicule.

Blanchet admet que Peugeot a longtemps ignoré la tendance des SUV, tandis que la nouvelle voiture est l’un des pionniers d’une nouvelle classe, le « SUV Adventure » de Blanchet. 

Dans ce segment, il n’y a jusqu’à présent que la Nissan X-Trail et la Skoda Kodiaq (je possède le kodiaq) . Je vais bientôt vous faire une présentation de mon skoda Kodiaq version Business en 7 places.

Cela donne plus envie d’acheter le nouveau 5008 que l’ancien : l’élégance familiale est le mot-clé pour cet essai.





Les modèles de SUV sont payants, que ce soit avec ou sans « aventure ». Le SUV est une vraie tendance, mais faut-il en acheter un ? Il y a des défauts et des qualités.

De la fourgonnette classique, la voiture ne se distingue en réalité que par une plus grande garde au sol et, par conséquent, par une position assise plus haute. Pour les amateurs, c’est un changement très agréable.

Peugeot 5008 de l’extérieur

La nouvelle plate-forme de construction est clairement reconnaissable, distinctive, dynamique et puissante. C’est pourquoi la nouvelle 5008 vient, ainsi que le petit frère, la Peugeot 3008.

Le design extérieur peut me convaincre et a l’air élégant et attrayant, et transmet également les éléments chromés tels que la calandre avec une touche de haute qualité.

De l’avant, j’attends un front chic avec une calandre distinctive, des phares à LED assortis offrant une vision panoramique.

L’arrière se présente plus mûr avec des LEDs au design optique à griffes. L’allure du coffre n’est pas magique : le coffre est très droit. Je n’ai pas aimé la globalité du du coffre. J’ai eu une impression que le coffre a été encastré par un camion. Pour être droit, il est bien droit.

Globalement, le design extérieur présente certaines similitudes avec les modèles Volvo actuels, mais cela ne me dérange pas, après tout, Volvo est une marque haut de gamme.

Un peu de technique :


Je ne vais pas mettre une fiche technique car elles sont déjà présentes sur de nombreux sites. J’essaie d’apporter ma touche

Les moteurs à essence sont disponibles :

  • Moteur à essence R3 1.2 PureTech 130 ch
  • Moteur à essence R4 1.6 THP EAT6 165 HP (uniquement de Allure)

Les moteurs diesel suivants sont disponibles :

  • 6 BlueHDi avec 120 ch
  • 0 BlueHDi avec 150 CV ou EAT6 2.0 BlueHDi avec 180 CV

Bien que la version d’équipement « Access » soit économique et offre de nombreux extras, vous ne pouvez choisir qu’un seul moteur, à savoir la 1.2 PureTech de 120 ch, mais malheureusement pas de moteur diesel.

Les moteurs diesel du programme peuvent être sélectionnés uniquement à partir de la ligne d’équipement « Active ». Avec l’équipement « Allure », vous disposez de toute la gamme de moteurs.

Niveaux de finition



 Les variantes d’équipement suivantes sont possibles dans la nouvelle Peugeot 5008 :

  • accès
  • actif
  • attrait
  • Allure + GTLine
  • GT

Dans Access, sont inclus, par exemple : écran 12,3 pouces (haute résolution), volant multifonction, la climatisation, start-stop, les feux de jour à LED et des feux arrière et des systèmes de sécurité importants tels que ville Active Brake ou un avertissement de sortie de voie.

Dimensions globales

 

 Avec une longueur de 4,64 m de largeur de 1,906 m et une hauteur de 1,64 m-1,646 m à un SUV relativement compact ou plus tôt VAN.

Son empattement énorme (2,84 m) rend beaucoup de choses possibles, donc il y a beaucoup d’espace et de stockage à l’intérieur. Point négatif pour le coffre. Grâce aux sièges flexibles, il n’y a pas de limites à l’individualité et à la flexibilité.

Avec un véhicule pesant entre 1385 kg et 1797 kg, la nouvelle Peugeot 5008 est toujours au milieu du terrain, il y a donc des candidats assez lourds avec de telles dimensions.

La charge de la remorque de la Peugeot 5008 est comprise entre 1000 et 1800 kg. Les vacances en caravane ne sont donc pas un problème. Sinon, vous pouvez facilement remorquer une remorque à pleine charge.

Plus de détails sur la Peugeot 5008

Le 5008, long de 4,64 mètres, a une taille assez imposante, mais l’espace intérieur surprend un peu. Cela est principalement dû à deux dispositifs conçus par des concepteurs et des ingénieurs : au premier rang, le cockpit i, qui désigne un affichage numérique en altitude, un minivolant surbaissé et de nombreux interrupteurs et touches (ressemble un peu à un piano) à, une vue dégagée et une atmosphère ordonnée et en même temps crée de l’espace.

C’est beaucoup plus moderne que le Skoda Kodiaq. On sent que la marque a voulu donner une image futuriste de la voiture. C’est un avantage qu’on ne peut pas nier.

Point négatif

Le petit point négatif est que l’avant du véhicule parait imposant quand on rentre dans le 5008. On a une petite impression d’être étouffée par cet intérieur massif à l’avant. J’aime moins… On retrouve ce même état d’esprit dans la nouvelle 508. Elle est très belle mais je trouve que l’avant est trop avancé dans l’habitacle.

Dans la deuxième rangée, il y a une bonne impression d’espace, car grâce aux sièges individuels qui y sont installés, l’angle d’inclinaison du dossier peut être réglé séparément en cinq étapes. De plus, chaque siège peut être déplacé individuellement de la largeur d’une main.

De l’extérieur, le nouveau 5008 a un look très sportif. J’aime beaucoup la calandre du véhicule. Cela m’inspire l’aventure et de la liberté. L’intérieur du véhicule donne une autre impression : un espace pour toute ma famille.



La voiture est équipée de cinq ou sept places assises (de série), plus d’étagères et de rangements pour vous.  Pour le skoda Kodiaq, c’est une option d’avoir les 7 places.

Et il y a beaucoup de place pour les passagers. En effet, nous avons 5 vrais sièges et non une banquette de 2/3. Dans le kodiaq, la place du milieu est plus exigüe : elle correspond à une banquette classique. Par contre, dans le 5008, Peugeot a mis en avant 3 vrais sièges. Que vous ayez la place du milieu, ou celle côté fenêtre : l’assise est la même. C’est un vrai plus du 5008. De l’espace, pour les 3 places à l’arrière.

Pour la partie 7 places :



Naturellement, les choses se rapprochent dans la troisième rangée. Si vous voulez vous forcer sur les sièges rabattables fins à l’arrière, vous devez vous prendre les genoux entre les oreilles et même vivre dans la mauvaise humeur des passagers. 

J’ai fait un essai sur le 5008 en 7 places : on est très serré dans cette partie, les sièges ne sont pas assez renforcés et j’avais hâte de sortir des sièges au bout de 100 km.

Car si la 5008 à cinq places offre 780 litres de bagages, sept personnes dans la voiture n’ont guère plus d’espace de stockage pour sept vestes. En effet, le coffre en 7 places est très petit. On peut stocker seulement 2 valises cabines.

Contrairement au kodiaq, où je suis arrivée à placer 4 valises cabines plus 1 sac cabine. Le coffre mesure 260 l et on le ressent bien. La différence est notable entre le 5008 et le kodiaq.

Lorsque vous le mettez en 6 places, le coffre est plus grand, mais je sens bien que le coffre est plus petit que d’autre suv. Il ne permet que de stocker que deux valises soutes et une valise cabine ! Le gros point noir est le coffre en 6 et 7 places. En 5 places, nous avons un bon coffre, mais il n’est pas exceptionnel. Je m’attendais à plus d’espace dans le 5008.

Pour les taxis et VTC ?


Si vous êtes chauffeur privé ou taxi ou professionnel du transport, le coffre n’est pas votre atout avec ce 5008. Nous sommes d’accord que nous pouvons enlever les sièges arrière, mais on peut se demander l’utilité de cette partie.

 

Cela apporte alors 40 litres d’espace de stockage supplémentaire par siège. On peut les enlever et alors ?  Je ne vois pas que c’est vraiment utile.

La conduite :

En plus des options de stockage et de la variabilité, il existe toujours un point sur lequel la 5008 est plus proche d’une fourgonnette que d’un SUV : lors de la conduite. 

Jusqu’à présent, Peugeot n’a pas de voiture dotée d’une véritable technologie de transmission intégrale — et elle le reste. Les technologies à quatre roues sont trop chères, trop lourdes pour augmenter la consommation de carburant et surtout superflue dans la plupart des domaines, estiment les Français.

Si vous faites peu de routes, vous n’allez pas le ressentir de suite.



Par contre, j’ai pu l’essayer sur plus de 300 km et au fil des kms, on sent que la transmission sur route n’est pas celle d’un SUV allemand.  La stabilité est mieux que celle de l’ancien 5008, mais ce n’est pas encore ça.

Si vous faites des routes sinueuses, ce n’est pas le bon modèle même avec l’option grip control. Ce n’est pas un 4×4. Les roues ne sont pas directionnelles et je ne ferai pas des routes montagneuses avec. Une voiture familiale pour la ville…

Au lieu de cela, Peugeot propose le nouveau système « Advanced Grip Control » : un commutateur rotatif avec des pictogrammes tels que la ville, un flocon de neige ou une pente en éboulis est un prétexte pour être tout-terrain. 




Le 5008 est le gros SUV de Peugeot. Les Français appellent ce transporteur familial à traction avant « Adventure SUV ». C’est probablement aussi humoristique qu’une allusion désagréable au fait que le temps des aventures dans le groupe cible de cette voiture de grande capacité, bravement motorisée et pratique, est peut-être révolu. 

La voiture a 4,64 m de long, 11 cm de plus qu’une VW Touran, et une allure très puissante.

Mais même si le contacteur est toujours utilisé avec autant de passion, la voiture reste à traction avant. Seule la sensibilité du contrôle de traction est modifiée par le système. Cela ne fait pas un Defender du 5008, mais dans la boue ou dans la neige, vous pouvez aller un peu plus loin que sans aide à la traction.

Peugeot 5008 : Le changement de cap

Il faut savoir que le design est indépendant, mais au fond, la 5008 n’est que la version étirée de la 3008 — avec 16 centimètres d’empattement en plus et 18 centimètres de plus en longueur. 

Comme aucun autre modèle Peugeot avant eux ne conserve les deux nouveaux SUV 3008 et 5008 la mise à niveau électronique. 

Outre le cockpit numérique et un grand écran tactile intégrant un smartphone avec Apple, Car Play ou Android Auto, de nombreux systèmes d’assistance sont également proposés — du contrôle de distance automatique au parking automatique.

Peu importe ce que le design et le marketing veulent nous dire, au moins au sens littéral de la 5008 reste une berline pleine grandeur. Elle ressemble plus à une berline q’un à SUV.

Intérieur du 5008





L’intérieur reçoit un vote positif. Même les personnes âgées qui ont des problèmes de jambe ou de dos peuvent entrer et sortir de la voiture sans aucun problème. Le kodiaq est un peu plus haut et la maniabilité est plus facile dans le 5008 si vous avez des problèmes particuliers.

Les sièges avant sont conçus de manière ergonomique, le support latéral est bon.

Grâce à la rallonge de siège extensible manuellement, tout le monde trouvera ici un support de cuisse suffisant.  C’est un vrai atout positif du 5008 : des vraies places.

Cependant, la troisième rangée offre si peu d’espace pour les jambes qu’elle ne convienne que pour les tout-petits. 
Le coffre a une position normale avec une troisième rangée de sièges en retrait de 780 litres et peut être rallongé jusqu’à 1940 litres.

La fonction de massage sur les sièges avant est un gadget agréable lors de longues sorties. Il est compris dans un forfait de 1100 euros comprenant siège à mémoire, sièges chauffants, repose-cuisses escamotables et support lombaire à réglage électrique. Pour ma part, c’est plus un gadget.

Cockpit

Le tableau de bord s’habitue chez Peugeot, comme on l’a vu sur la Peugeot 3008 .Premièrement, le volant extrêmement petit et le tableau de bord très haut prennent un certain temps pour s’y habituer.

Je ne me suis pas habituée. Le volant est petit : la prise en main est plus compliquée que prévu. J’avais l’impression que c’était un jouet. Je n’aime pas le volant mais il y a des atouts lors des virages serrés.

L’écran de tableau de bord multi-configurable de haut niveau confère à Peugeot un effet proche de celui d’un affichage tête haute. Une solution en plexiglas que les architectes d’intérieur Peugeot auraient apparemment voulu éviter, car jugeaient trop chers. 

La ligne d’équipement la plus chère Allure se présente à l’intérieur avec une combinaison raffinée de cuir, de tissu et de chrome. Cela semble bien rangé, retenu et français. Cependant, la 5008 aurait mérité de meilleurs détails. 



Que vous pardonniez les petites imperfections du 5008, comme une garniture chromée mal ajustée et une garniture saillante de montant en raison de son style moderne et harmonieux ou non, chacun doit le savoir par lui-même. 

Les commutateurs chromés pour les éléments de menu de l’écran tactile Musique, Climat, Navigation, Paramètres du véhicule et applications, ainsi que pour les feux de détresse répondent par leur forme unique.

En dessous se cachent un panneau de commutation avec sièges chauffants, lunette arrière chauffante, et un commutateur rotatif pour le contrôle du volume. Ainsi, le cockpit est merveilleusement réduit et bien rangé.

S’y habituer, c’est que vous devez surfer longtemps dans un menu à écran tactile pour un réglage de la température de la climatisation et qu’il est très distrait du trafic. Cela gêne surtout dans le 5008 à des températures extérieures supérieures à 25 degrés.

Pour les envois de climatisation en été, une légère traction des aérations chromées attrayantes de la console centrale est constamment tirée. On se sent poussé à expérimenter très longtemps et finalement en vain avec le réglage de la ventilation et de la température. La climatisation est lente. 

Contrôle vocal décevant




Il s’est avéré être presque inutilisable. Au moins, elle ne me comprenait pas du tout : elle a réagi sur quelques phrases simples, mais je ne vais pas l’utiliser régulièrement.

De ce que Mercedes affiche actuellement dans la nouvelle Classe A, la solution Peugeot est très loin de la qualité de Mercedes.

Je me suis demandé pourquoi Peugeot installe sans contrainte des fonctions qui ne fonctionnent pas, mais dont l’absence n’aurait guère dérangé personne.

Courageux ce petit moteur avec quelques déceptions pour les sportifs

Entre autres choses, l’absence de tunnel central signale que la Peugeot 5008 ne sera jamais équipée d’une transmission conventionnelle à quatre roues motrices. La conduite dynamique promet au SUV de taille moyenne avec le moteur à essence trois cylindres de 130 chevaux et le convertisseur de couple à six vitesses automatique, pas trop quand même. 

Mais comme dans la 3008 a surpris la combinaison moteur-transmission dans le plus grand positif SUV Peugeot.

Au début, j’ai l’impression que le moteur est inculte. Mais une fois que je me suis habitué au son caractéristique, je suis étonnée de la confiance avec laquelle il peut accélérer.

Même sur l’autoroute à vitesse maximale, le moteur n’est jamais bruyant. Il est un peu plus bruyant qu’un Tiguan en boite auto. En termes de performances, on remarque le poids supplémentaire par rapport au 3008, qui était encore un peu plus mobile. 

Mais à mon avis, la performance est suffisante dans la vie de tous les jours sur route classique.



La conduite est bonne, mais elle n’est pas excellente en tout lieu : Nous étions également très satisfaits de la tenue de route et du confort de conduite. Nous avons un équilibre entre confort et conduite.

Sur le long terme, la 5008 enchante avec beaucoup de confort, mais le plaisir de conduire ne tombe pas en arrière sur les routes sinueuses. 

Grâce au petit volant maniable et à la direction directe, la grande Peugeot peut en toute confiance tourner dans des virages serrés, comme on pourrait s’attendre autrement que dans des véhicules beaucoup plus petits. La tenue de route est toujours parfaite sur route classique.

La consommation n’est pas nécessairement celle du 5008. Notre consommation d’essai s’établissait à 7,2 litres. Sur la route, 7 litres à peine sont la règle. Pour les passages terrestres avec un pied d’essence très soigné, une consommation minimale de 5,8 litres est possible. 

Il est dommage que le 5008 ne dispose pas encore de filtre à particules Otto, ce qui devrait devenir nécessaire avec l’introduction de la norme d’émission TEMP Euro 6d à partir de septembre 2019. 

Les variantes diesel répondent déjà à l’Euronorm 6d-Temp.Toutefois, le moteur à essence n’atteint que l’Euronorm 6b et n’est donc plus éligible à partir de septembre. 


Est ce un bon voyageur ? 

Le réglage de la suspension du 5008 est bien fait. Au mieux, sur les petites bosses, la suspension pourrait faire l’appel un peu plus doucement. Mais c’est pleurer à un très haut niveau. 

La 5008 se présente comme un véhicule de tourisme très agréable qui maîtrise les routes peu sinueuses et les routes sinueuses avec une tranquillité stoïque, sans que les occupants en pâtissent.

Fin de série

 



L’équipement de sécurité est bon. Il existe une large gamme d’assistance pour les angles morts, d’aide au maintien de voie active, d’avertissements de collision frontale, de détection de fatigue, etc.

Dans l’équipement Allure, beaucoup sont même standards. Mais le système d’assistance que j’aime le plus dans la vie quotidienne, à savoir un régulateur de vitesse adaptatif avec fonction stop-and-go, n’est pas encore disponible en combinaison avec les moteurs à essence. 

À l’heure actuelle, seuls les modèles diesel équipés de la nouvelle boîte automatique à huit rapports peuvent être combinés à un tel régulateur de vitesse basé sur un radar. Dans l’essence, la nouvelle boîte automatique est dotée de cette fonction jusqu’au passage à Euro 6d TEMP à l’automne. 

La 5008 avec essence de 130 chevaux et transmission manuelle coûte au moins 25 300 euros. Si vous souhaitez disposer de la transmission automatique recommandée, vous devez saisir la gamme d’équipements Active supérieure, pour au moins 30 300 euros.

Les équipements chers Allure jouent particulièrement bien avec les équipements de sécurité étendus et les équipements familiaux. Avec des accessoires tels que la lumière LED (950 euros), le système de navigation (850 euros), la radio DAB (200 euros), la caméra de recul (250 euros) et les sièges chauffants (290 euros), vous obtenez une peinture métallisée (590 euros) 35 630 euros pour une Allure 5008 bien équipée. C’est beaucoup d’argent…




Conclusion

Peugeot a tenté une nouvelle expérience pour ce 5008 : l’expérience est bien réussit. Nous avons une autre allure de la première. Quelques défauts ont été corrigés comme la traction au sol ou l’usure technique des pneus.

C’est une expérience de conduite abordable globalement.  La merveille de l’espace au concept d’opération convaincant dispose d’un châssis dynamique avec de bonnes réserves de confort. Les défauts sont l’absence de roues directionnelles.

L’intérieur est pratique.Seul le châssis est un peu tendu à notre goût – nous aimerions ici plus de sérénité à la française. L’autre point négatif est le coffre : un espace non suffisant en 6 et 7 places contrairement à la concurrence.

C’est un bon SUV pour la ville et les petites routes sinueuses.

Par contre, je ne la recommande pas si vous souhaitez faire des routes montagneuses. Pour les chauffeurs ou taxis, je trouve que ce n’est pas un bon modèle pour son chargement inférieur à la concurrence.

Influenceimmo