Suivez-moi

Souhaitez-vous donner les clés de votre maison à quelqu’un que vous avez trouvé dans la rue ou des copies de vos documents personnels ? Bien sûr que non, n’est-ce pas ?

Après tout, vous savez que vous prendriez de sérieux risques si vous le faisiez. D’une certaine façon, de la même manière que vous ne feriez pas de telles actions avec des étrangers, vous ne devriez pas faire confiance à quiconque qui se présente comme un agent immobilier.

 

La profession d’agents immobiliers est réglementée et exige une qualification professionnelle reconnue sans laquelle personne ne peut le pratiquer.

En outre, vous devez comprendre que l’agent immobilier est une personne qui vous posera des questions très personnelles.

Ces questions ont aussi pour objectif de vous protéger dans différents aspects.

Pour ma part, je visitais une maison qui était en vente depuis un certain moment.

Je ne connaissais pas le motif de vente ; l’agent immobilier restait vague : la maison était trop grande.

Or, je me doutais que le motif était faux et je me suis « attaquée » comme un requin aux propriétaires en posant diverses questions. Je l’ai déstabilisé et il vendait finalement pour problème conjugal. Sa femme venait de le quitter, le divorce était compliqué. Si jamais la maison m’intéressait un peu plus, j’aurai utilisé cet argument. 



Alors, ne vous étonnez pas si l’agent immobilier vous pose des questions indiscrètes. En face de vous, vous aurez des futurs acheteurs qui sont eux-mêmes commerciaux connaissant les techniques de marketing.

Le rôle de l’agent immobilier est de vous préparer à différents cas de visites de maison. Chaque client est unique.

Inscription de l’agent immobilier

Les activités de l’agent immobilier sont régies par la loi n° 70-9 du 2 janvier 1970, dite « loi Hoguet » et son décret d’application n° 72-678 du 20 juillet 1972.

L’activité d’agent immobilier peut être exercée soit à titre individuel, soit sans le cadre d’une structure sociétaire, voire même par le biais d’une association régie par la loi du 1er juillet 1901. En revanche, elle ne peut être exercée dans le cadre du statut d’autoentrepreneur.

L’exercice de la profession d’agent immobilier requiert l’exécution de deux formalités administratives particulières :

• L’agent immobilier doit être titulaire d’une carte professionnelle, soumis à des conditions d’aptitude professionnelle et de moralité, délivré par le Président de la chambre de commerce et d’industrie territoriale (CCI) pour 3 ans.

Lorsque vous avez un doute sur une agence immobilière ou un agent immobilier, consultez la chambre de commerce dans laquelle l’agence est inscrite. Cette carte est essentielle pour être agent immobilier.

• Il doit également disposer d’une garantie financière auprès d’une banque ou d’une organisation professionnelle (une exception est prévue pour les agences qui se sont engagées sur l’honneur à ne recevoir d’autres sommes que celles de leur rémunération).

Pour les négociateurs immobiliers, ils ne sont pas titulaires de la carte. Ils agissent au nom de l’agence immobilière (qui elle est propriétaire de la carte). Ils sont donc limités dans l’exercice de leur pouvoir et doivent se justifier de leur compétence professionnelle.



L’expérience est importante

 

 

Il est vrai qu’un agent immobilier fraîchement sorti des classes et agréé par la carte professionnelle est libre d’exercer la profession.

Cependant, comme déjà mentionné, il existe des connaissances et des perceptions que seule l’expérience permet d’offrir.

Vous avez besoin d’un agent immobilier qui connaisse les prix pratiqués sur votre quartier ; les demandes et attentes des acheteurs ; les maisons en vente sur ce secteur…

Le professionnel doit être capable de prouver son « titre » ; de prouver qu’il est essentiel à votre vente.

Reconnaissance sur le marché

Un bon agent est reconnu par le marché, soit pour l’éthique, la transparence et la pertinence avec lesquelles il opère, soit pour sa capacité à mener des négociations sans hoquet et sans créer de fausses attentes.

Les professionnels qui agissent de cette manière sont en mesure de présenter des références ou regardez aussi les différents avis sur Internet.

On assiste au développement des avis vérifiés, mais attention : nous pouvons mettre un avis si et seulement si on a acheté avec cette agence alors c’est compliqué de faire la part des choses. Regardez aussi les avis dits classiques.



Une bonne conversation mérité son attention 

Enfin, bien sûr, vous devez considérer que la relation que vous aurez avec un agent immobilier devra être basée non seulement sur l’expérience et la convenance professionnelle.

Après tout, il est aussi un être humain qui peut avoir des caractéristiques personnelles qui ne le rendent pas digne de confiance, même s’il a de nombreuses caractéristiques professionnelles positives.

Par exemple, il peut s’agir d’une personne qui se présente indiscrètement, un point négatif qui peut être décisif pour de nombreuses personnes.

Certes, les avis peuvent être positifs sur une agence immobilière, mais n’insistez pas si le feeling ne passe pas. L’agent immobilier vous suivra dans de nombreuses démarches alors il est préférable de créer une relation de « confiance ».

Faites votre propre opinion sur une agence.


N’hésitez pas à me suivre sur Pinterest pour suivre tous mes conseils.
Toutes mes nouveautés sont publiés sur Facebook.


Influenceimmo