Le livre de Marie Kondo  la magie du rangement qui change la vie : l’art japonais de désencombrer et d’organiser  n’est pas qu’un livre, c’est une révolution !

La méthode KonMari déclare la guerre au fouillis général. En suivant sa méthode, le fouillis ne peut plus exister alors je la teste au fil des jours. Je suis son évolution au sein de ma maison.

Sa méthode de désencombrement plutôt rigoureuse s’accompagne de l’affirmation selon laquelle non seulement il peut effacer votre fouillis maintenant, mais il va également arrêter la future collection d’encombrement dans le futur.

Poursuivez votre lecture pour découvrir 14 choses essentielles à ne pas faire pour désencombrer avec la méthode KonMari.

***ATTENTION! Les effets secondaires du désencombrement peuvent inclure une joie excessive, une conscience intense de la grandeur et un sentiment soudain de contentement et de paix !!!

POURQUOI UTILISER LA MÉTHODE KONMARI ?

La méthode de désencombrement de Marie Kondo n’est pas qu’une méthode ; c’est une philosophie entière. Selon Marie Kondo ellemême :

La démarche repose sur une seule question: cet objet suscite-t-il de la joie?  En identifiant les étincelles de joie, on aboutit à une maison rangée remplie uniquement d’éléments que vous chérissez. C’est aussi un chemin de découverte de soi, de vie consciente et d’épanouissement.

C’est ce qui rend la méthode KonMari si spéciale.

En se concentrant sur ce qu’il faut garder  plutôt que sur ce qu’il faut jeter,  le processus devient positif et responsabilisant.




  1. FAIRE : VISUALISER LE BUT ULTIME

Si vous avez déjà pratiqué un sport, participé à des évènements universitaires, participé à des conférences de travail ou pratiqué le yoga, vous êtes peut-être déjà au courant du pouvoir de la visualisation pour vous aider à affiner et à atteindre vos objectifs. Marie Kondo aussi.

J’ai du mal à visualiser : en tout cas, la projection est difficile, mais c’est possible. Le but est de bien se concentrer.

Une première étape essentielle dans le désencombrement avec la méthode KonMari consiste à visualiser vos objectifs ultimes ; si vous ne le faites pas : vous n’aurez aucun résultat.

Pensez en termes concrets pour pouvoir imaginer ce que serait de vivre dans un espace sans encombrement.

Voir, c’est croire, même si c’est dans les yeux de l’esprit.

Imaginez votre maison dans votre esprit, imaginez où les objets peuvent être placés, les grands espaces et le sentiment que vous recherchez — voulez-vous que votre maison soit une oasis de détente ou pas.

  1. NE PAS : PRENDRE TROP DE TEMPS

La méthode KonMari encourage le rythme du sprinteur, pas le marathon. L’expérience de Marie Kondo lui a appris qu’en attaquant l’encombrement à toute vitesse, vous pourrez non seulement éliminer l’encombrement dans un court laps de temps, mais aussi changer votre mentalité en ce qui concerne l’encombrement et vous permettre de maintenir l’ordre dans votre espace après le désencombrement.

Vous n’allez pas perdre de temps à réfléchir et dans ce cas, les objets inutiles et gadgets seront jetés plus rapidement. Vous allez arrêter d’acheter des objets ou bibelots lorsque vous le voyez : tout objet doit être utile sur le long terme.

Nettoie un peu un jour et tu le rangeras pour toujours.

Cela n’a-t-il pas de sens? Si vous regardez autour de votre maison, ne vous laissez pas submerger par des sentiments de frustration et de désespoir ? Toute maison en désordre peut être rangée en moins de 7 jours

Lorsque vous êtes en mesure d’observer les résultats tangibles et de constater par vous-même les sentiments intenses de succès et d’espace, vous allez maintenir une maison propre et parfaitement rangée. Le but est de se motiver et de donner du sens à sa maison. Toutes les personnes qui ont des maisons rangées en toute circonstance ont adopté ces attitudes : je les comprends. Je peux le dire : je commence à en faire partie.

  1. FAIRE : FAIRE DU RANGEMENT UN ÉVÈNEMENT SPÉCIAL




Si vous faites tout correctement avec la méthode KonMari, vous n’aurez pas à ranger votre maison tous les jours. Vous hésitez peut-être à secouer la tête (mais croyez-moi, moi aussi), mais selon Kondo.

Le rangement doit être effectué une fois pour toutes en une seule période.

Le retour quotidien des articles à leur place sera toujours une nécessité, mais le fait de remettre de l’ordre dans votre maison devrait avoir des effets durables qui la maintiendront en ordre et minimiseront la nécessité de la ranger quotidiennement. Vous avez l’impression que la maison n’est jamais rangée alors changez de technique.

Vous allez commencer un désencombrement avec la joie et la bonne humeur : ne trainez plus des pieds avec cette méthode.

  1. NE PAS : CHANGER LA PROGRESSION DE LA CATÉGORIE

La méthode KonMari se concentre sur le désencombrement des éléments par catégorie et non par lieu, et s’inscrit dans une progression très spécifique. N’essayez pas de modifier la séquence, sinon vous risqueriez de compromettre votre capacité à désorganiser et à ranger complètement votre maison.

Les catégories KonMari sont, dans l’ordre, comme suit :

  • Vêtements
  • Livres
  • Papiers,
  • Komono (articles divers)
  • Souvenirs

Les rangements dans chaque catégorie plutôt que par emplacement donnent un sentiment de réussite très tactile et visible, et aident également à organiser et à stocker les articles après leur tri.

Les catégories KonMari ont été spécialement classées, du moins sentimental au plus sentimental, pour assurer un succès maximal du désencombrement.

Tenez-vous-en aux catégories — Marie Kondo savait ce qu’elle faisait quand elle les a cartographiées !

  1. FAIRE : TENIR CHAQUE ARTICLE



Cette étape clé fait partie de ce qui distingue la méthode KonMari des autres philosophies de minimalisme et de désencombrement.

Chaque article doit être retiré et posé sur le sol ou une autre surface de travail. Les vêtements doivent être enlevés des cintres et des tiroirs. Les livres doivent être retirés de leurs rayons. Les articles de toilette doivent être retirés de dessous l’évier. Et ainsi de suite.

À ce stade, vous prendrez chaque objet entre vos mains et vous vous demanderez : « Est-ce que cela suscite de la joie ? » Si ce n’est pas le cas, vous êtes alors libre de jeter l’élément ou de le donner. Vous pouvez aussi le vendre.

Voici ce que Marie Kondo a à dire à propos de cette étape cruciale :

J’ai choisi cette norme pour une raison. Après tout, à quoi sert de ranger ? Si ce n’est pas le cas, notre espace et les éléments qu’il contient peuvent nous apporter le bonheur, alors je pense que cela ne sert à rien. Par conséquent, le meilleur critère pour choisir ce qu’il faut garder et ce qu’il faut écarter sont de savoir si le garder vous rendra heureux, si cela vous apporte de la joie.

  1. NE PAS : SE CONCENTRER SUR QUOI SE DÉBARRASSER

Concentrez-vous sur ce qu’il faut garder.

Les pensées et les émotions qui peuvent survenir lors du désencombrement incluent :

  • Pensées craintives : mais si j’en avais besoin plus tard ?
  • Pensées coupables : Mais c’est un gaspillage de se débarrasser de ça, j’ai dépensé tellement d’argent pour ça, etc.
  • Pensées sans espoir : il est inutile de commencer même parce que je ne peux pas finir

Marie Kondo reconnait qu’il peut être difficile de se défaire d’objets, surtout si vous y avez un attachement nostalgique ou sentimental. C’est la nature humaine de ne pas vouloir se débarrasser de ses biens.

Lorsque vous rencontrez quelque chose que vous ne pouvez pas séparer, réfléchissez bien à son véritable but dans votre vie. 

En reconnaissant leur contribution et en les laissant partir avec gratitude, vous pourrez véritablement mettre de l’ordre dans vos biens et dans votre vie.  C’est dur au début de s’y mettre à sa méthode : pour ma maman, c’est un déchirement à chaque fois.

  1. FAITES : FAITES CONFIANCE À VOTRE INSTINCT




Au lieu de vous concentrer sur des règles telles que « Débarrassez-vous des vêtements que vous n’avez pas portés depuis deux mois » ou « Jeter un article par jour », vous devriez plutôt concentrer votre énergie sur l’identification des articles qui vous apportent de la joie et vous en entourer.
Personne d’autre ne sait si un article vous rend heureux ou non.

Nous gardons souvent des objets parce que nous nous sentons coupables de nous en débarrasser, parce que nous craignons d’en avoir besoin à l’avenir. C’est naturel : ne culpabilisez surtout pas.

Quelles sont les chances que vous utilisiez réellement ces fournitures d’artisanat qui ont été recouvertes de poussière dans votre bureau ? Que vous allez lire ce livre que vous avez acheté il y a trois ans ?

Que vous alliez un jour réparer ce jouet cassé ?  Les chances sont très réduites. Au final, lors de notre déménagement, nous avions gardé de nombreux objets : plus de 70 % d’eux ont fini à la déchetterie. Ma philosophie : une nouvelle maison avec de nouveaux objets pour un nouveau départ.

À leur manière, même les objets que nous n’utilisons jamais ont leur objectif :

Si vous avez manqué votre chance de lire un livre en particulier, même si cela vous avait été recommandé ou si vous aviez l’intention de le lire depuis longtemps, cette occasion est votre chance. 

Vous avez peut-être voulu le lire quand vous l’avez acheté, mais si vous ne l’avez pas encore lu, le but du livre était de vous apprendre que vous n’en aviez pas besoin. Une joie de lire un livre perdu..

  1. FAIRE : REMERCIER LES ARTICLES JETÉS

Bien que cela puisse paraître un peu bizarre, une partie essentielle de la méthode KonMari consiste à remercier avant de les laisser partir. C’est trop bizarre : c’est vraiment bizarre (je pensais que c’était ridicule au début, mais j’ai changé d’avis).

D’autres se sont moqués de cette étape, mais je l’ai personnellement trouvé très cathartique, en particulier pour les articles qui ont une signification sentimentale.

  1. NE PAS : LAISSEZ VOTRE FAMILLE VOIR




En fonction de votre situation de vie, des membres de votre famille peuvent vivre avec vous ou constituer un atout ou un obstacle au désencombrement.
Si vous avez la chance d’avoir des parents ou des partenaires favorables, amenez-les à bord !

Cependant, il peut être extrêmement stressant pour vos proches de voir les objets que vous jetez. Les parents en particulier peuvent se sentir contrariés lorsqu’ils voient ce que leurs enfants choisissent de se défaire de manière autonome.

Bien qu’ils sachent qu’ils doivent savoir se réjouir de l’indépendance et de la maturité de leur enfant, les parents peuvent trouver pénible de voir des vêtements, des jouets et des notes du passé sur cette pile « d’objets à jeter ».

Pour les enfants, Kondo déclare que même des enfants âgés de trois ans peuvent commencer à décider de ce qu’il faut garder ou non et à prendre la responsabilité de remettre les objets à leur place après utilisation.

 

  1. FAIRE : JETER PUIS ORGANISER

Si vous considérez la méthode KonMari comme un système en deux phases, vous comprendrez peut-être mieux pourquoi la première phase est désencombrée et la seconde, l’organisation.

Une fois que vous avez réduit vos articles autant que nécessaires (parfois jusqu’à un tiers, un quart ou à votre manière, selon Kondo), la deuxième phase de stockage et d’organisation est beaucoup plus simple.

Vous ne pourrez pas garder les choses en ordre si vous avez fait un effort de désencombrement auparavant.

  1. FAIRE : DÉSIGNER UNE PLACE POUR TOUT

Il y a une raison pour laquelle les gens aiment les plateaux pour ranger des bijoux, les pots d’apothicaire pour ranger les articles de toilette et les étagères pour garder les souvenirs ; Les objets pour lesquels un espace désigné a été taillé ont tendance à revenir dans cet espace comme s’ils étaient tirés par un aimant. Ayez des espaces dédiés au rangement.

Chaque article de votre maison devrait avoir un espace désigné et les articles similaires devraient être rangés dans des endroits similaires. Ainsi, mon garage est enfin rangé avec cette technique. Je ne cherche plus des heures à chercher un tournevis ou une vis.

  1. NE PAS : UTILISER DES SYSTÈMES DE STOCKAGE COMPLIQUÉS




L’approche de Kondo en matière de stockage peut être résumée en trois mots : « Poursuivre la simplicité ultime ».
Règles pour poursuivre la simplicité ultime de stockage :

  • Les articles similaires doivent être stockés au même endroit
  • Un bon espace de rangement
  • Utilisez les objets que vous avez déjà sous la main pour les ranger (boîtes à chaussures, boîtes de produits Apple, etc.)
  • Rangez les sacs à l’intérieur d’autres sacs
  • Le stockage vertical est la clé

Marie Kondo adore utiliser des boîtes et des boîtes à chaussures pour le stockage, mais des méthodes de stockage simples qui encouragent le stockage ouvert et vertical sont également intéressantes, telles que ces séparateurs de tiroirs.

  1. NE PAS : PLIER COMME D’HABITUDE

Une autre des caractéristiques les plus reconnaissables de la méthode KonMari est son approche du pliage des vêtements. Plutôt que de suspendre ses vêtements dans le placard, Kondo encourage les propriétaires à se plier et à ranger leurs affaires à la verticale.

Ceci est accompli en pliant vos vêtements dans des rectangles de plus en plus petits jusqu’à obtenir un rectangle rigide plié pouvant être placé verticalement dans des tiroirs pour le rangement (là encore, les boîtes à chaussures sont idéales pour cela).

Je vais petre honnête : je n’ai pas appliqué cette méthode. J’ai un grand dressing de plus de 9 m — alors je n’ai pas de soucis pour ranger mes vêtements.

(Voir cette vidéo pour une démonstration de Marie Kondo elle-même sur la façon de plier des vêtements avec la méthode KonMari.)

  1. À FAIRE : OUVREZ-VOUS AUX POSSIBILITÉS




Désencombrer avec la méthode KonMari, c’est comme regarder dans un miroir. Cela vous encourage à faire face aux émotions qui peuvent être cachées sous la surface.
Lorsque vous commencez à vous poser la question « Est-ce que cela m’apporte de la joie ? », Vous découvrirez peut-être des réponses surprenantes! Kondo pense que, fondamentalement, les choses que nous aimons et apprécions ne changent pas beaucoup avec le temps et le rangement est peut-être une excellente occasion de redécouvrir et d’explorer ces choses.

« Quand j’ai mis ma maison en ordre, j’ai découvert ce que je voulais vraiment faire. » Je veux aider les gens à mieux ranger leur maisons avec une meilleure décoration : ça m’énerve de voir les prix des maisons dévalués suite à un mauvais ajustement des pièces ou une mauvaise déco de la pièce.

Influenceimmo